Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 12:23

 

Jacques Tarnero vient de publier une tribune sur le site du Huffington Post, dans laquelle il s’indigne que des étudiants Israéliens aient été expulsés de l’Université de Saint-Denis. Ils y avaient été invités par l’Union des Etudiants Juifs de France et devaient intervenir sur le thème « Avoir 20 ans en Israël » (http://www.huffingtonpost.fr/jacques-tarnero/luniversite-paris-viii-fait-elle-partie-des-nouveaux-territoires-perdus-de-la-republique_b_5017620.html)

Ces étudiants avaient pour objectif de lutter contre le mouvement BDS. Ils disaient vouloir donner une autre image d’Israël et lutter contre les stéréotypes qui, selon eux, règnent en maîtres dans les universités françaises…

Bien sûr, en règle générale, le débat contradictoire est toujours préférable à l’exclusion. Le problème, c’est de ne pas avoir entendu Tarnero et ses amis dans d’autres circonstances. Où étaient-ils le 18 janvier 2011 quand le CRIF obtenait l’interdiction d’une conférence sur le boycott des produits des colonies ? Cette conférence devait se tenir à l’Ecole Normale Supérieure de Paris, en présence de terroristes patentés tels qu’Elizabeth Guigou, Stéphane Hessel, Benoist Hurel, secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature, Leïla Shahid et des pacifistes israéliens comme Nurit Peled et Michel Warschawski. Au regard du droit international, les colonies étant illégales, c’est la commercialisation des produits qui en sont issus qui devrait être interdite et non une réunion qui appelle à l’application du droit, n’est-ce pas, Monsieur Tarnero ?

Ce qui est excessif étant dérisoire, ne nous attardons pas sur les relents de racisme qui se dégagent de ce texte. Evocation des youyous, de Charles Martel…, qui fleurent mauvais le discours de l’extrême droite des années 30, celle qui revient en force aujourd’hui et qui se félicite sans doute du soutien, conscient ou non, que lui apporte ce genre de prose ! Passons sur le ridicule obscène de la convocation de l’épisode de la Nuit de Cristal. Passons sur l’imbécillité de crier au loup quand on est soi-même le loup ! N’est-ce pas les Palestiniens qui sont victimes d’un déni de droit. Qui occupe, qui colonise, qui assassine ?

Moins dérisoire… De quel droit, Monsieur Tarnero, assimilez-vous celles et ceux, nombreux, divers, républicains, à des soutiens de Merah ? Quel procédé misérable que celui qui consiste à se poser en victime et ostraciser celles et ceux qui choisissent de se tenir à côté des vraies victimes !

Gaza-sur-Seine, dites-vous. J’imagine votre grimace méprisante à l’instant où ces mots tombent de votre plume. Vous n’avez pas dénoncé le blocus moyenâgeux que subit cette enclave, le massacre dont elle a été le théâtre en décembre 2008 et janvier 2009.. Vous n’avez pas de mots pour dire qu’on ne peut humainement accepter qu’une population d’un million et demi d’âmes soit recluse dans un territoire grand comme Paris intramuros, par la volonté d’un régime que vous soutenez. Vous auriez aimé que ce blocus s’étende au monde mais votre vœu  n’est pas, ne sera jamais exaucé. Eh bien oui, Gaza sur Seine, sur la Tamise, Gaza au Cap, à Berlin, à Buenos Aires, Gaza partout où bat le cœur de l’humanité. C’est ainsi que le cœur de l’humanité brise chaque jour l’infâme blocus !

Le jury du Tribunal Russell sur la Palestine, lors de sa troisième session qui s’est tenue en Afrique du Sud en novembre 2011, a conclu à l’existence d’un régime d’apartheid instauré par Israël, à l’intérieur de son territoire contre les Palestiniens de 1948 et dans les territoires occupés. Il n’a pas rendu cette sentence sous le coup de l’émotion. Il l’a fait en vérifiant que la politique du gouvernement israélien relevait de la Convention de l’ONU sur la répression et l’élimination du crime d’apartheid (considéré comme crime contre l’humanité). Israël est bien un Etat d’apartheid. Vous avez raison sur un point. L’apartheid israélien est différent de son prédécesseur sud-africain. Nous tenons cette information d’une personnalité dont il convient de reconnaître la pertinence en la matière. Il s’agit de Desmond Tutu. A l’occasion d’un voyage en Terre Sainte, il avait été horrifié de la situation faite aux Palestiniens qu’il trouvait bien pire que celle que subissaient les Noirs sous la domination des Blancs...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brahim Senouci
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Brahim Senouci
  • Le blog de Brahim Senouci
  • : Billets d'humeur
  • Contact

Recherche

Liens