Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 11:06
L’Egypte et Gaza Rappel des faits : Mille cinq cents internationaux ont décidé d’aller à Gaza pour y commémorer l’agression israélienne de l’année dernière. Autant de militants que de victimes… Pas question de passer par Israël et s’abaisser à demander à l’agresseur la permission de rentrer à Gaza via le terminal d’Erez. Ils ont préféré rallier le territoire en passant par l’Egypte et le terminal de Rafah. Ils savent que l’Egypte officielle s’est ralliée de fait à Israël mais ils pensaient qu’ils obtiendraient l’autorisation de passage de son administration. Il n’en a rien été. Non seulement ils ont été molestés par les forces de l’ordre égyptiennes mais encore ils ont été interdits de rassemblement et soumis à diverses vexations. A la fin des fins, le pouvoir égyptien, dans sa "grandeur", a décidé d’autoriser cent militants choisis par lui de pénétrer à Gaza. Dans son communiqué, il explique que les heureux élus sont des militants "sincères", au contraire des mille quatre-cents autres qu’il qualifie de hooligans "venant d’organisations qui ne sont intéressées que par la subversion et l’action contre les intérêts égyptiens, pour semer le désordre dans les rues d’Egypte, et non pas par la solidarité avec les Palestiniens". Singulière conception de la sincérité et du hooliganisme. Dans les rangs des internationaux, il y a des prix Nobel de la paix, des élus, députés, sénateurs, des membres d’associations reconnues pour la qualité de leurs engagements. Il y a aussi des militants juifs venu témoigner qu’il y a une autre voix juive que celle qui s’exprime avec éclat dans son soutien inconditionnel à Israël. Parmi eux, il y a une rescapée des camps de la mort nazis, Hedy Epstein, qui observe de surcroît une grève de la faim. Voici la clientèle dans laquelle le pouvoir égyptien a identifié des hooligans. Cent personnes trouvent grâce à ses yeux. Il estime leur solidarité envers Gaza sincère, "aussi sincère que celle de l’Egypte", dixit Monsieur Abu El Gheit, ministre des Affaires Etrangères égyptien ! (Quand on vous disait que le ridicule ne tue pas). Serait-ce par charité que son gouvernement construit un mur d’acier pour achever leur étouffement ? Si un gouvernement mérite d’être disqualifié pour apprécier la qualité de l’aide apportée aux Palestiniens, c’est bien le gouvernement égyptien. Cette mesure est un leurre, un piège dans lequel on peut espérer que les internationaux ne tomberont pas. Deux intellectuels palestiniens très respectés, Haidar Eid de Gaza et Omar Barghouti de Jérusalem les engagent à refuser ce marché de dupes dont le but est de diviser le mouvement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Brahim Senouci
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Brahim Senouci
  • Le blog de Brahim Senouci
  • : Billets d'humeur
  • Contact

Recherche

Liens