Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 10:09

Le grand petit homme est mort

Par Ahmed Saïfi Benziane

En ces temps où nous n’avions à partager que très peu, il nous faisait lire Lacan, puis Legendre, et Boudjedra et tous les autres, ligne par ligne en laissant libres cours à nos ponctuations incertaines, nos interprétations rêveuses. Et tous ces mots que nous ignorions parce qu’il en était le seul détenteur, celui qui nous ouvrait les portes de la psychanalyse pour mieux regarder nos horreurs, pour mieux éteindre nos haines passagères, meurtrières. Il nous codifiant comme les produits d’un supermarché pour garder soigneusement nos codes, nous,qui tremblions déjà dans nos souks bruyant, dans nos frocs, cherchant quelque courage à supporter nos peines. Et il était toujours là pour nous dire combien la vie n’est que prétexte,combien la mort n’était que le problème des vivants, eux, qui se croient aussi éternels qu’un Dieu dans l’imaginaire des hommes. Eux qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. Khaled Ouadah est mort et avec lui l’extinction de nos feux prématurément, nous rappelle combien il nous illuminait par ses rappels à l’ordre, ordre des choses. Désordre de la nature quand tu viens à nous gifler de toutes tes forces en plein sommeil en pleine décomposition de nos rapports, de nos petites hypocrisies aimablement étalées dans nos sourires jaunis par le temps.
Il nous a fait découvrir tant de sentiers que nous empruntions sans en réduire la distance tellement il menaient à un bout. Le bout du monde. Sans haine, sans regrets. Nous tentions quelques dires par nos bouches tonitruantes de paroles pêchées au fond de nos lacs vaseux mais il était le seul à savoir leur donner un sens, à les mettre au pas, à les arranger en ordre serré pour nous pousser à réfléchir à demain. Khaled Ouadah est mort en laissant quelques phrases pour tous ceux qui l’ont connu mais surtout pour cette armée de petites gens qu’il a pu sauver du désastre familiale, social, refusant même dans la maladie de quitter les senteurs de sa terre, du blé qu’il a moissonné comme on cueille des fleurs dans un jardin oublié, planté comme un paradis sur de vastes surfaces. Khaled Ouadah est mort en laissant plein de souvenirs d’un pèlerin qui a voyagé souvent, sans aller top loin. Juste en restant près de nous.    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Brahim Senouci
commenter cet article

commentaires

Daniel Milan 05/05/2010 15:39


La mort de Saïd Bourarach nous concerne tous !


Après la mort de Saïd Bourarach,
.
On a entendu en parfaite synchronisation,
les officines prétendument "antiracistes" « demander » que "toute la lumière soit faite" sur les faits.

M. l'ancien commissaire de police Sammy GHOZLAN du BNVCA, et membre du bureau du CRIF, a rencontré les proches de la victime pour leur dire que "L'enquête établira ce qui s'est passé" !

Ceci après nous avoir habitués à plus de certitudes dans d’autres affaires, concernant les culpabilités, comme le démontre le contenu de chacun de ses communiqués figurant sur son site ; ainsi dans
des communiqués antérieurs découverts sur l’Internet. (1)

Les médecins légistes n'ont, de leur côté, avec une célérité particulière, "relevé aucune trace susceptible de dire que Saïd aurait subi des violences" ; comme nous l’entendons chaque fois qu’un «
contrôlé », qu’un « interpellé » ou un « gardé à vue » « décède de mort naturelle ou accidentelle » entre les mains de la police.


Madame la procureure a inculpé 6 suspects "d'homicide involontaire sans motif raciste ou religieux" et deux ont été relâchés.

On dit que Sammy Ghozlan aurait rencontré madame la procureure de la République, peu avant sa décision ; mais il ne peut s’agir que d'une coïncidence ou d’une rumeur malveillante !

M. Sammy Ghozlan a déposé plainte contre Dieudonné qui avait parlé de crime raciste et dénoncé "le deux poids deux mesures".

M. Ghozlan s'est aussi indigné dans un communiqué, contre la déclaration de Madame Alima Thirry Boumedienne, sénatrice Vert, qui avait parlé de crime raciste.

En dehors de Internet, les médias n’ont que très peu parlé de cette affaire et se sont montrés très, très embarrassés ou silencieux au sujet des « présumés agresseurs » de Saïd Bourarach.

Et depuis trois semaines, au moins, plus personne ne parle de cette affaire, de cette mort de Saïd Bourarach qui pourtant nous concerne tous !

Par contre, Vendredi dernier, un Juif aurait été agressé à Strasbourg, tout le monde, médias, politiques etc., se sont mobilisés pour hurler leur indignation et marteler que c'était une agression
antisémite et réclamer des condamnations exemplaires.

L’auteur présumé a été immédiatement inculpé de "tentative de meurtre" !

Rien de cela pour Saïd Bourarach !

C’est vrai qu’il n’a été victime, lui, que d’un « homicide involontaire sans motif raciste ou religieux » !

Daniel Milan


NOTES

1)- Les 2 communiqués de M. Ghozlan concernant la mort de Saïd Bourarach :
http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=329
23/04/2010
« Le BNVCA condamne les termes et l'esprit dangereux communique de presse de la senatrice Vert ALIMA THIRRY BOUMEDIENNE qui en demandant VERITE ET JUSTICE POUR SAID préjuge en qualifiant la noyade
du malheureux vigile DE CRIME RACISTE. »
http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=325
19/04/2010

« Le BNVCA dépose plainte contre DIEUDONNE pour incitation à la haine, propos antisémites »


2)- Articles divers concernant la mort de Saïd Bourarach ou en rapport avec celle-ci

http://www.partiantisioniste.com/communications/l-antisemitisme-permission-de-tuer-0384.html
http://www.algerius.over-blog.com/article-said-bourarach-crime-raciste-et-islamophobe-en-seine-saint-denis-48022666.html
http://groups.google.fr/group/fr.soc.politique/msg/fc105789617f17d9
http://www.legrigriinternational.com/article-les-questions-du-gri-gri-said-vigile-a-chien-noye-par-la-violence-et-la-haine-49179877.html
http://www.marcfievet.com/article-permis-de-tuer-pour-rien-silences-radios-mais-si-ce-sont-les-archers-de-poil-de-carotte-qui-mene-l-enquete-on-saura-tout-48084129.html
http://www.dailymotion.com/video/xcwina_dieudonne-sur-meurtre-vigile-bobign_news
http://www.youtube.com/watch?v=nLdOsgaoa3U
http://www.youtube.com/watch?v=5-YjP4_tU4c
http://www.voxnr.com/cc/a_la_une/EkZpyFkyFEBtgduwFx.shtml
http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=325
http://www.youtube.com/watch?v=dzYs-F0w5Cw&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=tlxneAuEeVE&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=dzYs-F0w5Cw&feature=related
http://www.dailymotion.com/video/xcwina_dieudonne-sur-meurtre-vigile-bobign_news
http://allainjules.wordpress.com/2010/04/03/mort-de-said-bahrarach-vigile-a-bobigny-limpossible-verite/
http://www.youtube.com/watch?v=GVvJUImURl4&feature=player_embedded
http://rienquelaverite.blog.tdg.ch/archive/2010/04/03/france-crime-raciste-d-un-vigile-arabe.html
http://www.bladi.net/forum/225207-vigile-marocain-tue-juifs-betar/index19.html
http://www.lepost.fr/article/2010/03/31/2012749_apres-une-altercation-avec-des-clients-un-vigile-introuvable.html
http://www.dailymotion.com/video/xcs9jq_la-mysterieuse-mort-d-un-vigile-de_news
http://www.uam93.com/news/la-mysterieuse-mort-dun-vigile-de-bobigny-8179.html?643dd299ab0d63a14113ad040155a4a7=c6c6ca1767adf0372dc1497829ec35c4
http://www.youtube.com/watch?v=RE_bT1C2uOw&feature=related
http://lejournaldessurvivants.centerblog.net/86-le-prix-de-la-vie-de-said-bourarach

http://lejournaldessurvivants.centerblog.net/83-sommes-nous-egaux-devant-le-traitement-de-information

3)- Les communiqués de M. Ghozlan, sur son site :

www.sosantisemitisme.org

http://www.sosantisemitisme.org/communiques_liste.asp
http://www.sosantisemitisme.org/communiques_liste_A.asp

Il y en a environ 350, mais que cela ne rebute personne, ils se parcourent très facilement !

Félicitations, dénonciations, descriptions, interdictions Recommandations, allégations, accusations, inversions accusatoires…

Indication des origines : type Africain, Maghrébin, Européen des présumés coupables dans de nombreux communiqués…

Soutien du « non-racisme » et de « l’irresponsabilité » du Franco-Israélien qui avait égorgé un chauffeur de taxi palestinien, il y a quelques années…

Soutien de « la légitime défense » du commerçant qui avait le 27/10/06, abattu Pascal Hilaire de deux balles dans le dos alors qu’il s’enfuyait… et demande que ses complices présumés soient
poursuivis pour tentative de vol aggravé, du fait des origines du commerçant.

Soutien de « la légitime défense » du policier qui avait abattu Julien Quemeneur, supporter du PSG, à l’issue d’un match l’opposant à une équipe israélienne…

Il y a là, matière à analyser et à méditer !


4)-Autres communiqués de M. Ghozlan

http://france42.blogspot.com/2006/11/communique-bureau-national-vigilance.html

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=2018

5)- Dossiers divers à consulter et à faire circuler

http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/11/06/dossiers-verites-cachees/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2010/04/23/lactualite-2/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/11/22/articles-de-daniel-milan/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2010/01/24/racisme-detat/ http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/10/29/racisme/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/10/31/sionisme/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/10/26/justice/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/11/06/affaire-daniel-milan/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/10/26/polices-de-la-pensee-2/
http://portailantitotalitaire.unblog.fr/2009/11/06/dossiers-verites-cachees/


Mia 03/08/2009 18:53

Svp Svp envoyez moi votre e mail c'est urgent, contactez moi sur le mien: sunda_1@yahoo.fr
J'ai vraiment besoin de quelques informations de vous. Merci d'avance

Aziz Mouats 02/04/2009 12:03

La Ré-création continue
Justement, n’ayant pas été son élève, ni de sa proximité, j’ai toujours eut une relation dénudée, celle qui vous permet de garder une certaine distance et surtout beaucoup de respect. Cet homme si affable, presque effacé, avait pourtant une présence très forte. Nos rencontre, trop furtives à mon gout, moi habitant Mosta et lui grande métropole Oranaise , que dis-je la capitale de l’Ouest, voire la capitale tout court. Non ce n’est point de l’exagération, cette ville, Oran, lieu de fourvoiements intimes, a toujours eut l’insigne privilège d’accueillir sans fracas et sans lampions une tribu informelle de tribuns avérés. Prenant à revers les apparences extérieures de fausse quiétude, sans trop se prendre au sérieux, notre capitale à nous, réunissait à nulle autre pareille, une véritable intelligentsia d’hommes et de femmes venus de toutes parts partager une certaine idée de la vie. Avec moins d’ostentation, moins de voyeurisme, moins d’ambitions, moins de traitrise, moins de défaitisme. Oran a toujours sut cultiver l’espoir. Grace à des femmes et des hommes qui n’avaient que la joie de vivre en partage et le sens de la lutte pour des idées. Dans une ambiance de franche camaraderie que ni Alger, ni Constantine, ni Annaba, ni Tindouf, (quoique Tindouf ?) ne pouvaient se payer. Enfin, c’est à Oran que l’intelligence débonnaire et sans calculs se retrouvait. Tout juste pour faire et défaire le monde. Et regarder droit devant vers l’avenir. Dans la formation d’un homme ou d’une femme, le passage même furtif par Oran constitue une étape incontournable vers la maturité, vers la responsabilité, vers le respect de soi et celui d’autrui. Nos rencontres studieuses et débonnaires, probablement à cause de tout ce qui précède, mais pas seulement, étaient un moment de rare félicité. Ces lieux de rencontre qui sont souvent de modestes demeures, mettaient en présence des personnalités de toutes les couches sociales et de toutes les extravagances culturelles, voire parfois cultuelles. Et notre Ami Khaled était toujours assis quelques parts, ne prenant que très rarement la parole, il observait, avec son éternel sourire en coin, blottis dans une superbe djellaba en laine vierge du Sersou ou de l’Ouarsenis, celle qui vient des montagnes rudes de l’arrière pays. C’est comme si le professeur qu’il était, ne voulait plus perturber notre récréation. Une manière surtout de ne pas se la ramener et laisser le débat se faire et se défaire. Je ne l’ai jamais entendu élever la voix, car il lui suffisait jute de dire, de murmurer, pour être entendu. Car nous étions légions à attendre son jugement. Son départ nous laisse sans voix, et je l’espère non sans voies. Notre hommage, après la douleur, sera digne et pérenne. C’est la seule leçon qui lui aurait fait plaisir de nous voir réciter à tue tête et à tous les temps.
Aziz Mouats

MAMMAR FZ 26/03/2009 22:40

quelle striste nouvelle! khaled était u proche, présent tous les jours et puis disparaaissant d'un coup. Il avait emmené salim 3 ans à la plage et ramené tout nu; un jour il crée un grand embouteillage en m'appercevant bd de tripoli "il est mort!', il évoquait Althuser. Il qualifiait ma table d'"une des meilleures d'oran" cela me flattait et j'adorais le nourrir. J'aimais sa voix et ses emportements. Paix à son âma.
Nous t'aimons salim et moi et ce soir nous sommes tristes.

Présentation

  • : Le blog de Brahim Senouci
  • Le blog de Brahim Senouci
  • : Billets d'humeur
  • Contact

Recherche

Liens